>

HISTOIRE DE LA COMMUNE

HISTOIRE DE LA COMMUNE

Blaesheim en quelques mots et quelques chiffres ... 

Blaesheim est une commune française située dans la circonscription administrative du Bas-Rhin et, depuis le 1er janvier 2021, dans le territoire de la Collectivité européenne d'Alsace, en région Grand Est. Elle fait partie des 33 communes composant l'Eurométropole de Strasbourg, l'ayant officiellement rejointe le 1er janvier 2006.

Le village est situé à 15 km au sud-ouest de Strasbourg et s'étale du Sud au Sud-Est au pied de la colline nommée Gloekelsberg ainsi que sur son flan.

  • Coordonnées : 48° 30′ 24″ Nord / 7° 36′ 36″ Est
  • Altitudes : mini. 146 m / maxi. 198 m
  • Superficie : 996 hectares

Démographie :

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans. En 2018, la commune comptait 1 307 habitants, en augmentation de 2,83 % par rapport à 2013.

Blason de Blaesheim

Les armes de Blaesheim se blasonnent ainsi :
« D'azur à l'église romane d'argent posée sur un mont de trois coupeaux d'or mouvant de la pointe ».

Liste des maires successifs depuis 1944 :

  • de 1944 à 1953 : Philippe Jacques Freysz (1891-1961)
  • de 1953 à 1962 : Alfred Carbiener (1898-1962)
  • de 1962 à 1995 : Paul Baur (1921-2010)
  • de 1995 à 2001 : Philippe Wolff
  • de 2001 à 2003 : Gérard Wendling
  • de 2004 à 2008 : Fabienne Rubach
  • de 2008, en cours : Jacques Baur - Réélu pour le mandat 2020-2026

 

Blaesheim au fil du temps et des âges …

6000 à 4000 avant J.C. (Néolithique)

  La présence humaine est attestée par                                                    une hache,  ........................................ et un ciseau en pierre polie.                                                                            ................................... .....  ..................                      .......    

   

     

                                                                                                                                                                         

500 à 200 avant J.C. (Age du fer) 

Trois sépultures celtes, dont une d'un enfant, ont été décuvertes en 1917 au lieu-dit Schleif  (actuellement, rue du Gloeckelsberg). 

Un bracelet  et un toque (collier) trouvés à côté des quelettes, sont exposés au Musée Archéologique de Strasbourg.

Période romaine

Fragment de statuette gallo-romaine représentant le dieu Mercure découverte sur la colline.

 
 

100 à 200 après J.C. 

Deux vases gallo-romains en céramique rouge, découverts dans l’actuelle rue des Prés.

500 à 600 après J.C.

Une sépulture mérovingienne est découverte au lieu dit "Saasacker".

Elle est accompagnée d’un vase.

 
 

1050

Première citation du nom du village de Blaesheim (Bladensheim) dans un document du pape Léon IX attestant des possessions du couvent de Hohenburg (Mont Sainte Odile).

Autour de 1100

Construction de l’église du Gloeckelsberg (Bergkirche), église commune pour les villages de Blaesheim, Geispolsheim, Entzheim, Innenheim et deux autres villages aujourd’hui disparus.

 
 

1322

Symoni von Schachroch est le 1er seigneur de Blaesheim.

1347

Rudolf von Schönau est le nouveau seigneur.

 
 

1366

Groshans de Rosheim achète le village de Blaesheim et tous les biens qui en dépendent.

1425

Ulrich Bock achète la moitié du village de Blaesheim.

 
 

1429

Ulrich Bock acquiert également l’autre moitié. La famille Bock va rester seigneur du village jusqu’à la Révolution Française. Leur château était situé à la sortie du village vers Hindisheim.

1444

 Guerre des Armagnacs. 

Ceux-ci sont mis en déroute près de notre village.

 
 

1525

Guerre des paysans.

1539

Le seigneur Friedrich Bock demande la nomination d’un pasteur luthérien.

 
 

1563

Agrandissement de la chapelle située dans le village, à l’origine réservée au seigneur et sa famille. Celle-ci voit son usage progressivement étendu à tous les habitants du village.

1592 à 1604

Guerre des évêques. 

Les habitants de Blaesheim se réfugient à Strasbourg. La cloche de l’église du Gloeckelsberg est dérobée par les soldats.

 
 

1600

Première citation d’une école (en 1540, le pasteur enseignait déjà le catéchisme aux enfants).

1610

Epidémie de peste.
 
 

1618 à 1648

Guerre de Trente Ans.

Le village est occupé à plusieurs reprises par différentes armées et subit de nombreuses dégradations. En 1635, les habitants se réfugient à Strasbourg ; l’année 1636 est marquée par la famine.

1674

Bataille d’Entzheim. 

L’église du Gloeckelsberg sert d’hôpital de campagne. Un camp militaire est installé sur la colline. Nombreux dégâts dans le village.

 
 

1691

Construction de l’ancienne école (derrière l’église).

1701 à 1714

Guerre de succession d’Espagne. 

Notre région est épargnée par les combats, mais pas par les passages de troupes et  les réquisitions.

 
 

1709

Un hiver terrible provoque une famine en raison du gel des céréales d’hiver, des vignes et des noyers.

1736

Travaux de drainage dans le Bruch.
 
 

1762

Construction de l’église actuelle.

1782

Les pâturages indivisés des villages de Blaesheim, Krautergersheim et Bischoffsheim sont partagés entre ces trois communes.

Les nouvelles limites de ban sont creusées de fossés et des bornes, encore visibles actuellement, sont érigées.

 
 

1789 (printemps)

Rédaction du cahier des doléances, signé par 124 chefs de familles (représentant 85 % des villageois), dans lequel les habitants se plaignent des impôts et charges qui pèsent sur eux. Au mois d’août, les citoyens protestent contre la dîme devant le chapitre Saint Léonard à Strasbourg.

Suite aux évènements de la Révolution Française, les droits féodaux sont révoqués, les conseils municipaux sont institués et la garde nationale est fondée (milice civique destinée au maintien de l’ordre) ; plusieurs habitants de notre village en firent partie. Mais les biens seigneuriaux dont les habitants de Blaesheim auraient voulu entrer en possession, restent aux mains des nobles. Plusieurs procès eurent lieu à ce sujet.

1791

Décès du dernier seigneur de la lignée des Von Bock.
 
 

1792 à 1795

Suite à la déclaration de guerre à l’Autriche, 15 jeunes Blaesheimois se portent volontaires pour s’engager dans l’armée française. La commune et les habitants sont constamment sollicités pour participer à l’entretien de l’armée française.

Pendant la période de la Terreur, la population souffre des nombreuses réquisitions de denrées alimentaires, produits agricoles, matériel, bétail, vêtements, chaussures,…  Les maisons des récalcitrants sont perquisitionnées. La célébration des cultes à l’église est interdite, le pasteur emprisonné, et l’église dépouillée de ses objets de valeur. L’église du Gloeckelsberg subit de gros dégâts.

1804

Napoléon devient empereur de France. La place du couronnement est aménagée en son honneur par le préfet Lezay-Marnesia, préfet de 1810 à 1814 ; de forme circulaire, la place du couronnement est cerclée de tilleuls, avec une colonne de grès dressée en son milieu.
 
 

1806

L’ancien château est vendu pour démolition.

1812

Une épidémie de typhus provoque 30 décès.
 
 

1813 à 1815

Les guerres napoléoniennes entrainent de nouvelles réquisitions. Suite à la déroute de l’armée française, une division de hussards hongrois s’installe dans le village pendant cinq semaines.

1823

Le ban du village d'Undoltzheim depuis longtemps disparu, situé au lieu-dit Gemeinfeld, est partagé entre les communes de Blaesheim et d’Entzheim.
 
 

1830

Destruction de la nef de l’église du Gloeckelsberg.

1834

Construction de l’actuelle mairie. Les colonnes situées devant l’entrée proviennent de l’ancienne église.
 
 

1841

La tour de l’église du Gloeckelsberg est classée aux Monuments Historiques.

Un tremblement de terre provoque l’éboulement d’une paroi d’un chemin creux.

1858

Le français devient langue d’enseignement dans l’école (jusqu’en 1871).
 
 

1862

Destruction du mur d’enceinte de l’ancien château.

1868

Construction de l’école primaire.
 
 

1870-1871

Guerre franco-allemande, parfois appelée guerre franco-prussienne. 

Le « petit château » situé Rue du Maréchal Foch à coté du restaurant au Bœuf fait office d’hôpital  militaire pour les troupes allemandes. Des jeunes gens de Blaesheim sont engagés dans l’armée française. Trois d’entre eux tombent durant le siège de la ville de Strasbourg.

1873

Le toit à deux pans de la tour du Gloeckelsberg est démoli pour être remplacé par une plateforme d’observation munie de créneaux.
 
 

1874

Création de l’école maternelle Rue de la Forêt. Son fonctionnement fût néanmoins suspendu de 1885 à 1902 et de 1919 à 1924.

1876

Fin du pastoralisme. Auparavant, les bovins étaient rassemblés quotidiennement dans le village et conduits dans les pâturages par le berger. L'année 1876 est gravée à l'envers sur l'abreuvoir situé rue des Prés. On peut en déduire qu'en 1876, il n'y avait plus de bétail gardé par un berger dans le Bruch. L'abreuvoir a été posé à l'envers pour servir de banc près de l'actuel terrain de foot.
 
 

1889

Création du corps des sapeurs-pompiers.

1890

Construction du presbytère.
 
 

1893 à 1902

D’importants travaux de rectification des cours d’eau sont entrepris.

1901

Installation du téléphone.
 
 

1908

Raccordement au réseau électrique.

1914-1918

1ère Guerre Mondiale. 

De nombreux Blaesheimois sont mobilisés dans l’armée allemande. 22 ne reviendront pas. Des troupes allemandes sont stationnées dans le village. Un camp de prisonniers roumains et russes est installé dans le parc du château. Sur les 100 à 150 prisonniers qui y sont enfermés, 32 périssent de froid et de malnutrition. La colline est transformée en place forte, couverte de fortifications bétonnées.
 
 

1915

Premier remembrement et établissement du cadastre.

1921

Installation du monument aux morts.
 
 

1923

Implantation des deux vitraux dans l’église.

 

1930

Ouverture de la ligne de tramway Strasbourg-Ottrott.

 
 

1935

Rédaction de la chronique du village par le pasteur Willy Guggenbühl.

1937

Pose du réseau d’alimentation en potable.
 
 

1939-1945

2de guerre Mondiale.

Au début de la guerre, les hommes sont mobilisés dans l’armée française, un seul tombera dans un bombardement. Les chevaux et les attelages sont réquisitionnés. Plus de 700 soldats français sont stationnés dans le village (dont 600 sénégalais).

Après la débâcle de l’armée française, en juin 1940, les troupes allemandes envahissent l’Alsace et notre village. Les jeunes gens et jeunes filles sont contraints  au service de travail obligatoire en Allemagne. Puis les hommes sont enrôlés de force dans la Wehrmacht sur le front russe. Nombreux sont ceux qui y seront blessés ; 16 n’en reviendront pas. Durant l’occupation allemande, le village de Blaesheim est régenté par la main de fer de l’Ortsgruppenleiter, Ernest Bach.

Après la  libération, il est interné et condamné à de lourdes peines. Les troupes américaines font leur entrée dans le village le 24 novembre 1944. Ils sont remplacés deux jours plus tard par des fusiliers marins français de la 2ème Division Blindée.

1955

Construction de la nouvelle école maternelle, rue du Lavoir.

 
 

1955

Le tramway de la ligne Strasbourg – Ottrott est remplacé par des bus.

1954 à 1962

Guerre d’Algérie

En 1956, un appelé originaire de Blaesheim tombe pendant la guerre d’Algérie.
 
 

1964

Installation d’un terrain de camping sur la colline.

1967-1968

Second remembrement des terres agricoles et création du verger collectif.
 
 

1970 à 1972

Installation du réseau d’évacuation des eaux usées.

1972

Construction du lotissement « Domaine du Château ».

 
 

1976

Construction du lotissement « Le Panoramic » (Rue Guggenbuhl).

1977 et 1981

Rencontres des chefs d’état Valéry Giscard d’Estaing et Helmut Schmitt au restaurant " Au  Bœuf ".

 
 

1979

Inauguration de la salle polyvalente.

Construction de la station d’épuration.

1989 à 1992

Construction des lotissements  " Le Hameau ", le " Schlossgarten "  et " Rue du Gloeckelsberg ".
 
 

1995

Rédaction par Marthe Philipp du livre sur l’histoire du village de Blaesheim.

2000

Ouverture de la bibliothèque municipale.

 
 

2006

Adhésion à la Communauté Urbaine de Strasbourg.

2007

Réhabilitation de la salle polyvalente.

 
 

2012

Aménagement de la rue du Docteur Pierre Schmidt.

2013

Installation du réseau de gaz.

Extension et mise aux normes de l’école élémentaire du Gloeckelsberg.

 
 

2020

Ouverture du pôle médical sur le site de la ferme Muller (s'Francke).

2020

Ouverture de l'accueil périscolaire dans le bâtiment de l'ancien restaurant " Chez Philippe ".

Une nouvelle salle de réunion pour le conseil municipal y a également été aménagée.

 
 

2021

Extension du cimetière.

2021 à 2022

Construction du lotissement à l’entrée Est du village (vers Geispolsheim).